Le coup de chaleur

Attention, l'été est là, le coût de chaleur aussi !

Les temps chauds arrivent et sont parfois bien difficiles à supporter pour nos petits compagnons !
Le coup de chaleur peut survenir suite à un effort intense ou à une exposition à une forte température. Certaines races, notamment les chats/chiens à museau aplati (bouledogue, boxer, persan), ont encore plus de mal que d’autre à réguler leur température. Les animaux très jeune ou très âgés, les animaux malades sont également à surveiller de près en ces périodes
.

 

Img 6979

Voici quelques conseils généraux :

Sans titreEvitez de faire de grandes promenades ou/et de faire courir votre chien en plein soleil durant les heures les plus chaudes, entre 11 et 17h.
Sans titreEmportez toujours de l’eau et une écuelle lors de vos promenades et proposer à boire à votre animal régulièrement même s’il ne semble pas avoir soif.
Sans titreSi votre animal reste en extérieur toute la journée, veillez à ce qu’il puisse se mettre à l’ombre et qu’il ait toujours de l’eau.
Sans titreN’exposez pas votre animal (notamment les rongeurs/lapins qui vivent en cage) directement à la chaleur via une fenêtre ou une véranda. Pour autant, ne les placez pas non plus tout contre un ventilateur ou un climatiseur, gare au courant d’air trop froid venant de ces appareils !
Sans titreNe jamais laisser un animal dans une voiture à l’arrêt, même garé à l’ombre, par temps couvert et/ou avec les vitres ouvertes. La température monte très haut et très rapidement !!

 

Que se passe-t-il lors d’un coup de chaleur ?

Le système vasculaire de l’organisme est fortement perturbé, y compris au niveau cérébral. Les dommages peuvent être irréversibles et entrainer la mort. La coagulation sanguine est perturbée, les reins peuvent en souffrir et cela entraine une insuffisance rénale aiguë. Enfin, des toxines sont libérées dans le sang par l’organisme en détresse et accentuent les troubles cardio-respiratoires.

 

Comment reconnaitre un coup de chaleur ?

La fréquence respiratoire augmente (halètement), l’animal semble avoir du mal à reprendre son souffle.
Il s’agite, ou au contraire semble soudain très abattu, son état de vigilance diminue. La température rectale augmente, les muqueuses sont rouges ou violacées. Parfois, on observe des pertes de connaissance, voir un coma. Des convulsions peuvent également apparaître. L’animal peut aussi avoir une démarche anormale, comme en état d’ébriété.
Evidemment, ces signes sont à prendre très au sérieux, il faut consulter rapidement. Ne refroidissez jamais brutalement votre animal, il faut le faire par étape pour abaisser doucement la température corporelle. Le vétérinaire peut vous conseiller de le doucher, de le mettre sous perfusion et de l’hospitaliser si son état le nécessite.
Un suivi médical peut être nécessaire par la suite notamment en cas d’atteinte cardiaque/rénale.

Le coup de chaleur ne doit pas être sous-estimé, car il peut en résulter des séquelles graves voire même entrainer la mort très rapidement.
La prévention reste là encore, le meilleur des remèdes !

×