Traiter contre les puces

Présentation de la puce

Les puces font partie de l’ordre des siphonaptères (du latin sipho « tube »), caractérisés entre autres par leurs pièces buccales conformées en un appareil piqueur-suceur. Elles infestent les mammifères (dont l'homme) et quelques oiseaux, et vivent du sang de leurs porteurs. Comme elle passe facilement d'un animal à l'autre, elle peut véhiculer diverses maladies et même certaines larves de vers ! Elles sont aussi une source possible d'allergies entrainant des démangeaisons généralisées sur le corps, des plaques rouges, des dépilations et une répercussion sur le comportement si la gêne est trop importante pour l’animal.

Les chiens comme les chats (et plus rarement furet, rongeur, lapin) peuvent être porteurs de plusieurs espèces de puces : Ctenocephalides felis, Ctenocephalides canis, Pulex irritans, Archeopsylla erinace, etc. Mais dans plus de 90% des cas, sur les carnivores domestiques, c’est la « puce du chat » (Ctenocephalides felis) que l'on retrouve.
PucesLa puce vit très bien dans nos logements, elle ne fait que passer sur l’animal pour se nourrir. Un œuf de puces peut vivre jusqu’à deux ans dans un appartement avant d’éclore. C’est pourquoi il est essentiel de traiter l’environnement ET l’animal. La plupart des produits vétérinaire anti-puce permettent de limiter l’infestation du logement et sont suffisant. En cas d’infestation massive, des diffuseurs (fogger) peuvent être utilisé en plus du traitement de l’animal.

Traiter un chat contre les puces

Il existe des comprimés et des pipettes qui s’utilisent une fois par mois.
Chez le chat uniquement, le vétérinaire peut réaliser une injection qui stérilise les puces et dont l’action dure 6 mois.
Les colliers sont de plus en plus développés avec une technologie qui permet au chat de se libérer facilement s’il s’accroche dans les branches d’un arbre par exemple.

ATTENTION : les antipuces contenants de la Perméthrine dans leur composition sont STRICTEMENT réservés aux chiens, il ne faut pas les utiliser sur le chat sous risque de convulsion, coma et décès de l’animal (une « erreur » de pipette est une urgence absolue, n’attendez pas l’apparition des symptômes pour contacter un vétérinaire). De même, si vous avez un chien et un chat et que vous traitez le chien avec une pipette contenant cette molécule, soyez sûr que votre chat n’aille pas se frotter à lui juste après l’application.

Traiter un chien contre les puces

Là encore il existe divers comprimés/pipettes qui s’utilisent une fois par mois. On trouve  également des comprimés à longue action : 5 semaines à 3 mois en une prise unique.
Les colliers sont bien développés, attention toutefois aux chiens qui se baignent fréquemment, l’efficacité peut être fortement réduite.
Les sprays sont moins facile à utiliser que les autres méthodes mais sont trés efficace, le nombre de pulvérisations dépend du poids du chien.

×